Historique

GhislainDufour-Forum-Ghislain-Dufour

LE FORUM GHISLAIN DUFOUR du monde des affaires a eu quinze ans à l’automne 2014. On en relate ci-après les principaux éléments de sa jeune histoire.

 

Historique

 

L’idée de la création du FORUM du monde des affaires (sa première appellation), revient à Luc Beauregard, le président-fondateur de NATIONAL, décédé en juillet 2013.

 

Luc Beauregard, alors membre actif du Conseil du Patronat du Québec (CPQ), participait à presque toutes les réunions du Bureau des Gouverneurs de l’organisme. Ce Bureau avait comme objectif de mettre en contact régulièrement une quarantaine de gens d’affaires avec des politiciens tant d’Ottawa que de Québec, avec pour seul objectif d’échanger des opinions sur une multitude de sujets à caractère politique.

 

Ces rencontres, tenues à huit clos, mais suivies d’une rencontre de presse, plaisaient à Luc Beauregard. Il suggère donc à Ghislain Dufour, l’ex-président du Conseil du Patronat qui venait de prendre sa retraite du CPQ et de joindre NATIONAL, de former un groupe du genre de celui du Bureau des Gouverneurs du CPQ, pour les clients et invités de NATIONAL.

 

Tout l’automne de 1999 fut alors en partie consacré à bâtir les assises d’un tel groupe : paramètres de fonctionnement, membership, choix d’un nom pour le groupe, financement, etc.

 

Finalement, il fut convenu des éléments suivants :

 

  • le groupe s’appellerait le Forum du monde des affaires, une initiative de NATIONAL;
  • il aurait pour mission de permettre à des gens d’affaires de rencontrer et de dialoguer, plusieurs fois par année, soit avec des personnalités politiques québécoises ou canadiennes, soit avec des conseillers ou analystes politiques, soit avec des administrateurs politiques de haut niveau, etc.;
  • le Forum serait non partisan;
  • les rencontres du Forum se tiendraient à huit clos, et ne seraient pas suivies d’une rencontre de presse, ce qui permettrait une meilleure liberté d’expression pour le conférencier et les participants;
  • les rencontres auraient lieu autant que possible les lundis en fin de journée, l’Assemblée nationale ne siégeant pas les lundis (en dehors des sessions intensives de juin et de décembre), ce qui faciliterait la présence au Forum;
  • le Forum serait composé, au départ, d’une cinquantaine de membres appelés à payer une faible cotisation, l’objectif du Forum n’étant pas de faire de l’argent, mais bien d’informer;
  • Ghislain Dufour serait le premier coordonnateur du Forum qui débuterait ses activités formelles au début de l’année 2000, le temps de recruter un certain nombre de membres.

 

Ce qui fut fait. Dès mars 2000, le nouveau Forum du monde des affaires était opérationnel, comptait une cinquantaine de membres et accueillait le chef de l’opposition officielle d’alors, Jean Charest (PLQ). Celui-ci fut suivi en juin par Bernard Landry (PQ), alors ministre des Finances, établissant ainsi, d’entrée de jeu, le caractère non partisan du Forum.

 

Le Forum du monde des affaires était alors lancé et son nom juridiquement protégé. Son nombre de membres passa rapidement à 80 (personne ne voulait en faire une vaste organisation de centaines de membres, voulant ainsi conserver la facilité de dialogue lors des rencontres).

 

Ce qui devait arriver, arriva : le succès du Forum étant confirmé, plusieurs organisations tentèrent alors, sans succès, de fusionner certaines de leurs activités avec celles du Forum. Mais plus important, certains politiciens et non politiciens découvrirent le Forum et acceptèrent d’y participer, certains souhaitant même s’y faire inviter.

 

A l’été 2009, Ghislain Dufour qui coordonne depuis le début, soit dix ans, les rencontres du Forum, demande à Luc Beauregard d’être relevé de ses fonctions.

 

Serge Paquette, nouvel associé directeur du bureau de Montréal de NATIONAL accepte de prendre les guides du Forum. Sa nomination arrivait à point donné, les co-fondateurs Beauregard et Dufour étant convaincus que la relève au Forum était ainsi bien assurée.

 

Linda Descoteaux pour sa part, en était nommée officiellement secrétaire.

 

Quant au Forum lui-même, son appellation est modifiée. Il s’appellera dorénavant Le Forum Ghislain Dufour du monde des affaires, une initiative de NATIONAL. « Une reconnaissance, dira alors Luc Beauregard, pour les succès obtenus à ce jour ».

 

Depuis août 2009, Serge Paquette agit donc comme coordonnateur du Forum.

 

Il en conservera les principaux paramètres : la mission demeure la même; le huit clos lors des rencontres est maintenu ainsi que le caractère non partisan de ses activités; les conférenciers proviendront d’à peu près les mêmes secteurs et les rencontres continueront généralement à être organisées au même rythme.

 

De 1999 à l’automne 2014, le nombre de membres augmente légèrement. Ils sont de plus invités, à compter de 2011, à se faire accompagner d’un non-membre lors des activités du Forum, si le cœur leur en dit. Pour leur part, les conseillers de NATIONAL sont conviés à y inviter un ou deux clients susceptibles d’être intéressés à une activité donnée.

 

Quinze ans plus tard, automne 2014, les activités du Forum deviennent de plus en plus connues et appréciées. Et pas question d’abandonner, pour l’instant à tout le moins, cette initiative à grand succès.

 

Parlons rapidement maintenant des membres, du financement du Forum, des conférenciers invités et du nombre de personnes inscrites à l`une ou l`autre de ses activités.

 

Les membres

 

Le Forum Ghislain Dufour du monde des affaires compte des membres venant autant d’entreprises que d’organisations du secteur privé, que des membres venant d’entreprises ou d’organisations du secteur paragouvernemental.

 

Les responsables du Forum, rappelons-le, n’ont jamais voulu que celui-ci devienne une grosse organisation, et ce, pour permettre justement au Forum de réaliser sa mission : donner l’occasion à ses membres et invités de dialoguer avec les conférenciers invités.

 

Au départ, à l’automne 1999, le Forum comptait, avons-nous déjà dit, une cinquantaine de membres.

 

Vers les années 2007, il en comptait 85.

 

Ils sont aujourd’hui une centaine de membres.

 

Le financement

 

L’objectif du Forum n’était pas de faire de l’argent. Loin de là ! Les cotisations des membres en témoignent. De 2000 à 2003, la cotisation n’a été que de 250 $ pour trois ans, taxes incluses…

 

En 2003, la cotisation comme membre est haussée à 500 $ pour tous, anciens comme nouveaux membres, mais sans date d’échéance du membership.

 

Ce n’est qu’en 2010 que la cotisation actuelle de 500 $, avant taxes, devient annuelle.

 

En fait, les revenus ne servent qu’à payer les salles, le souvenir remis au conférencier et un bref cocktail en fin de réunion, pour permettre aux membres de se rencontrer, de résauter tant entre eux qu’avec le conférencier.

 

Les conférenciers

 

Durant cette période de quinze ans, le Forum a organisé 104 événements, reçu 100 conférenciers (voir la liste en annexe), dont 75 politiciens, tenu quatre panels de trois journalistes chevronnés à chaque panel, analysant la situation politique de l’heure, un panel de trois spécialistes analysant également la loi sur le Registre des lobbyistes et leur enregistrement obligatoire, et finalement organisé un mini-colloque, avec la collaboration de la Banque de Montréal, sur les conditions propices au développement économique de Montréal, colloque qui a regroupé une dizaine de conférenciers et plus de 65 participants (on peut donc également parler de 122 conférenciers et panelistes au total).

 

Participants

 

À qui finalement aura servi le Forum Ghislain Dufour du monde des affaires à ce jour ?

 

À plus de 4 580 membres et invités au Forum qui se sont inscrits à l’une ou l’autre de ses 104 activités. 4 580 personnes (près de quarante-cinq personnes en moyenne par activité), qui auront donc eu l’occasion d’entendre et de discuter, à huit clos, avec notamment des politiciens de toute tendance politique, avec des hauts fonctionnaires de grand calibre, avec des spécialistes de différents domaines, etc.

 

Conclusion

 

Tous ceux qui sont tenants de la liberté d’expression, disent merci aux bâtisseurs du Forum : Luc Beauregard, Ghislain Dufour, Serge Paquette et Linda Descoteaux; à ceux qui l’ont supporté toute sa vie durant : Valérie Beauregard et Jean-Pierre Vasseur, respectivement vice-présidente exécutive et président et chef de la direction de RES PUBLICA, la société mère de NATIONAL; à ceux qui en sont devenus membres et ont participé à ses activités; et finalement aux conférenciers qui ont accepté de participer à ses travaux, tels les représentants du Parti libéral, du Parti Québécois, de l’ex-Action démocratique, de la Coalition Avenir Québec ou encore des principaux partis politiques œuvrant en territoire montréalais ou sur la scène fédérale.

 

Longue vie au Forum Ghislain Dufour du monde des affaires. Et pour ceux et celles qui souhaiteraient y adhérer, pourquoi pas ? Le Forum peut encore accueillir quelques nouveaux membres…

 

Ghislain Dufour

Fondateur du Forum Ghislain Dufour du monde des affaires